Welcome
Advertising is the way great brands get to be great brands.
We Are Awesome Folow Us
J’ai toujours voulu être soit prêtre, soit entrepreneur.

Né en Touraine il y 35 ans, Xavier Desforges est l’ainé d’une fratrie de 6 enfants. Issu d’une famille française traditionnelle, il est éduqué par ses parents et son arrière grand-mère qui lui inculquent les valeurs du partage, de la Famille et du travail. Dès son plus jeune âge, avec ses frères et sœur il est présent dans les champs où il aide ses parents et grands-parents lors des moissons et des récoltes saisonnières de châtaignes, de fruits et de noix. Ambitieux et travailleur, le jeune Xavier grandit en pleine campagne, dans un environnement très protégé et préservé – bien loin du tumulte citadin. Passionné de chevaux, il acquiert à leur contact une culture de l’effort et de la précision. Aidant bien volontiers aux travaux de la Terre, il grandit au contact de ces parents agriculteurs auprès de qui il va s’imprégner des valeurs du travail bien fait, d’une passion pour l’excellence et apprendre à valoriser un savoir-faire unique à travers les huiles naturelles et vierges que ses parents produisent.

Aussi blond que les blés qui l’entourent / Le petit blond des prés a vingt-cinq ans. Un jour, son père, lui confit qu’il constate que les huiles végétales qu’ils travaillent ensemble depuis des années ont un effet réparateur sur sa peau. Notamment sur ses mains. Il se rend compte que les bienfaits de l’huile comestible sont également une source de vitalité, et de protection précieuse pour la peau. Si les huiles sont comestibles et bonnes pour la santé, pourquoi ne le seraient-elles pas pour la peau et le corps, va se demander le patriarche de la famille DESFORGES. Dès lors, l’idée de créer une marque de cosmétiques naturelles, provenant de ses terres familiales va murir dans l’esprit du futur entrepreneur.

Diplômé d’une école de commerce, Xavier devient chef de projet dans l’armement et s’occupe d’un transfert de technologie de sous-marins de la France vers l’Inde. Organisé, travailleur, impliqué, perfectionniste et rigoureux, il va exceller dans ce domaine. Mais l’envie d’évasion devient trop grande dans son esprit et dans sa Vie. Des questions autour d’une vocation à devenir Prêtre, un besoin de retour aux sources devient nécessaire, un besoin de distance dans sa Vie personnelle et professionnelle dans le but de se recentrer sur la vocation et le sens de sa Vie. Il a besoin de répondre aux questions qu’il se pose et de prendre le temps nécessaire pour le faire. Il décide de quitter son travail – qui pourtant le passionne – en juin 2009 pour partir en septembre suivant en Malaisie afin de s’occuper d’un orphelinat de 15 garçons âgés de 12 à 20 ans. C’est avec les MEP (Mission Etrangères de Paris) qu’il s’envole en quête de réponse. Il va travailler et œuvrer, cette fois-ci, pour les autres. Il va aider son prochain, constater la différence, découvrir le « ailleurs », il va apprendre, grandir et murir. Par la suite, il rencontrera un Jésuite Chinois qui le confortera dans son idée de devenir prêtre. Devenir prêtre ou entrepreneur. Telle était la question. Deux voies totalement différentes qui représentent le caractère de Xavier, en quête d’absolu, de sens et de vérité dans tout ce qu’il fait. Il n’y a rien qui est fait à demi-mesure, c’est tout ou rien, rien n’est fait ou laissé au hasard, il est passionné, inspiré et déterminé. L’initiation pour devenir Prêtre commencera à ce moment-là.

C’est une année plus tard, en septembre 2010 que Xavier intégrera le séminaire pour une année de « discernement » où il effectuera une « retraite » avec une grande place laissée au silence, à la prière, à une Vie donnée sans compter. Il se détachera de tout bien matériel ou « virtuel » et placera la question de la Vocation de sa Vie sous le regard de Dieu. Loin des réseaux sociaux, sans internet ni téléphone, sans famille ni amis, c’est une quête intérieure qui s’initie et qui va commencer – transformant ses questions en réponses et ses intuitions en vocation. C’est dans la solitude habitée et le silence intérieur que sa vision s’éclaircie. C’est dans son plus simple habit, dans un retour aux sources vitales, où la réflexion et le travail sont les seuls facteurs de vie quotidiens présents que Xavier va comprendre l’Essentiel et la Vocation de sa Vie. Il va s’approprier les valeurs qu’il a reçues, (mieux) comprendre ses mouvements intérieurs pour laisser s’exprimer ses émotions et vivre pleinement ce qu’il a à vivre sans division et avec un engagement sans nuance. Il comprend l’absolu et la Vérité de sa Vie.

En fin d’année de séminaire, Xavier Desforges veut devenir Prêtre, Missionnaire en Asie. Il a une affection particulière depuis toujours à la culture Asiatique liée à la figure de son Saint Patron Saint François-Xavier. Il s’en ira pour une retraire de 30 jours en silence chez les Jésuites où l’observation des mouvements intérieurs, la relecture de sa Vie placée sous le regard de Dieu sont la Vie quotidienne.

C’est alors que le petit garçon de Touraine devenu Homme prendra conscience de ce qu’allait devenir sa Vie. Il n’était pas fait pour être Prêtre. C’est la révélation. Il sait désormais qui il est, ce qu’il veut, cela en est providentiel, telle une évidence. Il obtient toutes les réponses qu’il cherchait. Sur lui, sur sa Vie, il sait où il doit aller, quoi faire, qui contacter. Il va continuer à écrire l’Histoire de sa famille. Une richesse, un savoir-faire transmis de génération en génération depuis 250 ans qu’il veut voir grandir, qu’il veut transformer pour pouvoir perpétuer la tradition.

Il quitte, en Juillet 2011, le séminaire et lance la marque MAISON CAULIÈRES en septembre suivant.